TRIP

 

SOUTH AFRICA – NAMIBIA.

Tout a commencé par un appel de Seb : ‘ Hey vieux pedoc, le trip en Tunisie est annulé, par contre faut que tu viennes à Luderitz, tu verras ce que ça fait d’aller vite ! Après tu squattes le reste de l’hiver sur Cape Town, ça t’éviteras de te geler 6 mois à Dunkerque ! ‘ -    ‘ Seb, j’habite Calais ! Mais OK, je prends ton invit au mot et je descends te voir cet hiver ! ‘

Quelques mois passent et une fois les préparatifs terminés, c’est parti !

Depart 21h50 de Paris – Charles De Gaulle. J’arrive au guichet d’Emirates pour enregistrer mon boardbag et là surprise, j’apprends par la compagnie qu’ils ne prennent plus au dessus de 32kg… OK, je suis à 37, c’est pas pour 5 kg… Si ? Bon ok… Je vire une barre Origin, une combi, quelques accessoires par ci par là, le tout sous le stress d’une deuxième charmante hotesse repetant en boucle qu’il me reste 5 min pour embarquer ! On y est : 32 kg, je peux passer maintenant ? Pas de problème une fois que vous aurez reglé les 50 euros par kilos supplementaires ! Et 100 euros en moins… ça commence bien ! Merci EMIRATES !!

Le vol se passe bien, et après un petit break à Dubai, me voilà à Cape Town ! Brad, un pote, arrive (en retard mais en Afrique, c’est normal !) et nous amene chez lui ! Belle maison à Sunset Beach et 3 chambres à louer ! http://www.thekitesnest.com . Je vous recommande grandement cet endroit. En plus, il organise des downwinds : il vous jette au vent et vient vous rechercher quelques kilomètres plus bas ! On lui taxe son Vito tout neuf avec 220 000 kms au compteur et ses pneus slick et on prend la route le lendemain matin ! Les paysages sont magnifiques, les 12h de route se font assez facilement.

Seb nous attend à Luderitz et je fais donc la connaissance de Sophie, sa copine. On loge dans une grande maison coloniale appellée Krabbenhoft & Lampe ! Ya mon colonel ! La nuit est bonne et on enchaine dès le lendemain sur un mois de compète de plantage de Chop Killer ! euhh… de kite pardon ! Seb, avec ses nouveaux protos Solid Wind, trouve difficilement ses marques et le jour de la compète, les 4 lignes cassent… Me conçernant, j’observe, j’apprends mais trop lentement ! Les jours ventés sont rares et il faut scorer tout de suite ! Je m’en sors à 46,66 knts sur 500m, ratifié par le WSSRC à 46,46 pour cause de courant.

Dès le 28 novembre, on laisse Luderitz derrière nous, direction Cape Town ! Après 200 kms, en plein milieu de la nuit, alors que nous roulons à 170km/h, un pneu éclate ! Nous mettons la roue de secours qui n’est pas d’un réel secours puisque le métal apparait à travers le caoutchouc ! Nous sommes donc contraint de passer une nuit de plus en Namibie. Le lendemain, nous trouvons tant bien que mal une roue de secours (un shop ouvert le dimanche en France, c’est pas facile, en Afrique, je vous laisse imaginer…). Elle n’est pas de la même taille que les 4 autres mais le garagiste nous dit qu’il n’y a aucun problème ! Pas le choix, on prend !

Quelques 11h plus tard, nous retrouvons Table Mountain ! Soulagé que les pneus, la carosserie, le moteur, le chassis, le volant … aient tenu le coup, nous allons direct au lit !

Les 13 premiers jours ont été essentiellement basés sur le kite dès que les conditions le permettaient ! Le 13 décembre (jour de mon anniversaire !), ma chérie est venue me rendre visite ! On ne pouvait pas mieux comme cadeau ! Nous avons fini le mois avec l’escalade de Table Mountain, la plongée avec les grands blancs, la course après les manchots du Cap, les safaris ainsi que les sessions kite et surf ! Le nombre d’activité sur Cape Town est tout simplement incroyable !

Retour quelques jours après Noel, beaucoup plus calme que l’aller malgré que l’hotesse du guichet Emirates nous a tout de même demander d’aller acheter de nouveaux sacs plus grands car notre nombre de sac étaient soit disant trop importants… (chose que nous n’avons pas fait evidemment !)

Quelques astuces :

La ville ne craint pas tant que ça, cependant il faut tout de même éviter de se ballader seul après minuit…

Il est possible de louer une voiture pour 10 euros la journée (golf1 de 10 000 kms et 1,4L i s’il vous plait !)

Les stop et les feux rouges sont en option ! Attention lorsque vous conduisez ou simplement lorsque vous traversez la route !

Les restos coutent de 5 à 10 euros (pourquoi faire à manger ??), je vous recommande grill & butcher à Table View !

Internet est un luxe en Afrique ! Vous serez limité en permanence en telechargement ou en temps… Faites le tour des cyber – cafés sinon le Karma café à Table View est assez competitif (20 rands pour une heure soit 2 euros !). Une fois sorti du Karma café, allez vous ouvrir l’estomac à la pizzeria d’en face à l’aide du pizza 4 étages (vous avez bien lu 4 pizzas l’une sur l’autre et au format XXL !)

Pour les filles, pas de problèmes messieurs, n’hésitez pas à les jeter à Waterfront, Century City et autres gigantesques galleries commerciales !

Your Comment